The waking, the sleeping and all the nihilism in between

Une exposition d’oeuvres exclusives de Wasted Rita

Du 28 octobre au 23 novembre 2016

Vernissage le vendredi 28 octobre 2016

Veuillez contacter la galerie pour toute demande d’information via: [email protected]

Merci!


Wasted Rita

 

L’artiste en arts visuels et illustratrice portugaise Wasted Rita (n. 1988) a beaucoup retenu l’attention depuis le lancement de son blog  »Rita Bored » en 2011. L’artiste, qui se décrit comme une  »agente naturelle de provocation » aime l’observation, la réflexion, l’écriture et le dessin. La vision mordante de ses oeuvres reflète une enfance non conventionnelle à l’église catholique, au son de Black Flag.

Ses invectives poétiques de la vie contemporaine, de la culture populaire et du comportement humain se sont faufilées dans de nombreux livres, magazines et autres expositions d’art, et ce à travers bon nombre de pays sur la planète.

The waking, the sleeping and all the nihilism in between

The waking, the sleeping and all the nihilism in between est la première exposition solo de l’artiste Wasted Rita en sol canadien. Présenté comme une réflexion intime, ce projet plonge l’artiste dans le plus profond d’elle-même, pour une tentative d’exorcisme de sa relation souvent trouble avec les gens et le monde qui l’entoure. L’artiste partage notamment ses élans créateurs, sa désillusion fondamentale, son sentiment permanent du déplacement, sa myriade d’anxiétés qui l’accompagnent sur une base quotidienne, sa quête en vue de comprendre l’échec de ses relations interpersonnelles, sa difficulté à gérer le succès et les attentes, puis son expérience au niveau des doubles-standards et de l’inégalité des sexes.

À travers une série de nouvelles œuvres de différentes techniques et médiums, dont un attendu retour vers le dessin, le néon, la peinture et la sculpture, cette exposition exprime une tentative de dépasser la sphère souvent non-réciproque de l’amour et des frustrations que l’artiste Wasted Rita a surtout explorée au cours des dernières années. Elle propose plutôt de mettre cette fois l’accent sur la sphère plus large des réalités sociales. L’humour d’apparence sombre et autocritique qui dépeint sa personnalité ne rend pas justice à son travail et à ses réflexions d’une brutale honnêteté. Rita transforme ce côté sombre et épuré, source pour elle d’insomnie, en un message profondément personnel qui se transpose dans une poésie honnête et parfois émotive.

À travers le prisme du nihilisme dont elle fait une perspective, Rita propose un travail qui lui sert d’échappatoire, ainsi qu’exploration des réelles connections, de la grandeur sincère et naturelle qui s’éloigne de ce qu’elle qualifie d’émotions gentrifiées, guidant quant à elle de manière erronée nos relations tant réelles que virtuelles. L’exposition transmet sa vision unique, qui touche aux archétypes et s’actualise de façon assez universelle pour interpeller profondément. Le travail de Rita nous permet, à travers une certaine introspection, d’adresser et de confronter les difficultés et les échecs qui sont liés à la complexité et à la rigueur qu’exige la vie contemporaine.

– Miguel Moore, Galerie Underdogs, Lisbonne (traduction Artgang)