Mare est un New-Yorkais sculpteur, peintre,chercheur et ambassadeur culturel des États Unis qui, en 1985 devient le pionnier d’une nouvelle version du graffiti urbain en tant que sculpture moderne. Tout au long de sa carrière en tant que sculpteur, Mare a constamment apporté des innovations à l’esthétique du genre et au vocabulaire. Ses sculptures métalliques sont inspirées par son goût pour la forme, la lumière et l’espace dans un environnement architectural. Son admiration de l’art avant-gardiste et des sculptures du dernier siècle a inspiré la fusion de son esthétique entre le style graffiti et les modernistes du début du 20e siècle. En tant que membre de l’âge d’or du graffiti de métro (1975-1985), il peint sous le surnom de « Mare » qui est un raccourci pour « Nightmare » (« Cauchemars »). Il a travaillé aux côtés de plusieurs maîtres de cette génération, notamment de Kel, Dondi White, Crash, Kase2 et Noc167. Son intérêt pour la modernisation de cette forme d’art le mène à l’art contemporain comme un moyen lui permettant de réinterpréter les concepts et l’esthétique du lettrage graffiti.

En tant que sculpteur, Carlos Mare139 Rodriguez a réellement commencé à impacter lorsqu’il réalisa sa sculpture en métal « K » en 1985. Cela a conduit à une série de sculptures à grande échelle qui étaient au format du lettrage graffiti, mais pliées dans l’espace. En 1986, les sculptures toujours basées sur le lettrage graffiti se complexifièrent au niveau de la construction avec des formes cubistes et futuristes. Ses sculptures ont été exposées dans le monde entier. Rodriguez a également conçu et créé le prix pour le BET / Black Entertainment Awards, qui est remis aux comiques, aux athlètes et aux acteurs. En 2009, Rodriguez a conceptualisé son premier bâtiment en utilisant uniquement ses talents de sculpteur. Le travail de Rodriguez, en tant que « Mare 139”, a été présenté en 2010 au MOCA de Los Angeles dans le cadre d’une exposition de graffiti et de street art intitulée « Art in the Streets ». Rodriguez donne également des conférences et écrit à propos de l’évolution et de l’histoire de l’art urbain dans la ville de New York, où il vit présentement.

CARLOS MARE – « FLOWRIDER »